A-propos-des-soldes-memphis-shop

A PROPOS DES SOLDES

Vaste débat aujourd’hui que celui des soldes ! Petit tour d’horizon des origines, de l’utilité des soldes, et des arnaques les plus courantes à éviter pendant votre shopping.

LES ORIGINES DES SOLDES

Avant d’être les soldes, “solde” désignait un coupon d’étoffe qui n’aurait pas été vendu. Et même s’il s’agit d’UNE pratique commerciale, les soldes sont un mot masculin, rarement utilisé au singulier ! Une solde étant la paye versée à un militaire.

Cette pratique trouve son origine dans les années 1830, initiée par Simon Mannoury, fondateur du magasin ‘‘Le petit Saint-Thomas’’, avant de s’étendre dans les Grands Magasins de l’époque. Cela permettait aux boutiques de proposer leurs invendus de saisons précédentes à prix réduit : une manière saine de pouvoir conserver des stocks raisonnables tout en proposant des nouveautés pour les saisons à venir. La pratique commence à être encadrée par une première loi en 1906 pour réguler les choses et éviter les abus.

L’UTILITÉ DES SOLDES

On peut se demander si les soldes ont encore un sens aujourd’hui, d’autant qu’ils suscitent de moins en moins d’enthousiasme du fait des marques qui proposent des promotions, ventes privées, black friday, cyber monday, french days…. toute l’année ! Une avalanche de remises en boutique et sur internet qui perdent plus le consommateur qu’autre chose, et qui brouille nos notions des prix. Sans parler des collections renouvelées 8 à 10 fois par an dans la mode, contre les traditionnelles printemps/été et automne/hiver. Et n’oublions pas les séries limitées, les collaborations et autres collections capsule. Il apparaît même que certaines marques fabriquent des produits dans des conditions très douteuses et de qualité moindre juste pour les soldes… Malgré ce constat peu reluisant, oui les soldes peuvent encore être utiles ! Chez des commerçants qui souhaitent écouler des stocks, même petits, de produits qui trouvent moins leur public, qui ont des dates de péremption à respecter (épicerie fine, boissons…). En lançant Memphis je pensais ne jamais faire de soldes, car je calcule les marges pour vous proposer des produits au prix juste toute l’année. Cependant je dois bien me rendre à l’évidence, surtout lorsqu’on se lance, certains produits sont un peu boudés, la boutique doit se faire une notoriété… Plusieurs éléments qui me poussent à proposer des soldes sur quelques rares produits, afin de vous en proposer de nouveaux correspondant à vos attentes sans avoir à remiser les autres au placard.

APPLIQUER LA MÉTHODE BISOU

Pour tous vos achats, et pour une consommation plus raisonnée, vous pouvez appliquer la méthode BISOU :

B comme Besoin
“A quel besoin cet achat répond-il chez moi ?”

I comme Immédiat
“En ai-je besoin immédiatement ?”

S comme semblable
“Ai-je déjà un objet qui a cette utilité ?”

O comme origine
“Quelle est l’origine de ce produit ?” (matières premières – fabrication – éthique…)

U comme utilité
“Cet objet va-t-il m’être utile ?”

ÉVITER LES ARNAQUES DES SOLDES

Arrondis des remises, étiquettes non conformes… Petite sélection non exhaustive des arnaques les plus répandues auxquelles il faut faire attention pendant votre shopping ! Vous en connaissez d’autres ? Dites nous en commentaire.

les-arnaques-soldes

Augmentation du prix de référence

Tout en haut du podium des arnaques ! Le prix de base du produit est augmenté pour faire croire à une bonne affaire : ce sac coûte 120€ – il affiche 80€ en solde, alors que son vrai prix initial est de 80€… Très répandue pour les achats coûteux : mobilier, high tech, électroménager

> Pas facile à déjouer car cela nécessite de faire un repérage en amont quelques semaines avant le lancement des soldes pour comparer les prix des articles qui vous intéressent. N’hésitez pas non plus à soulever les étiquettes, il arrive que certaines puissent laisser apparaître les véritables prix en dessous et dans ce cas vous pouvez directement le signaler.

Les réductions arrondies ou erronées

Il arrive que certaines remises ne correspondent pas au pourcentage affiché, soit parce qu’il s’agit simplement d’une erreur, soit parce que le commerçant décide d’arrondir : notre sac à 120€ est affiché à -60%, sur l’étiquette il indique 50€ après remise, alors qu’en réalité le prix remisé est de 48€.

> N’hésitez pas à vérifier avec des applications mobiles dédiées, ou votre calculatrice sur téléphone que la remise affichée est la bonne ! Et même si de votre point de vue certains écarts peuvent paraître minimes, n’oubliez pas que cela reste illégal et qu’à la fin cela représente une petite somme d’argent pour le commerçant malhonnête.

Les soldes mensongères

“Jusqu’à -80%”, wouahhh super la bonne affaire !
Sauf qu’une fois en boutique ou sur le site internet il n’y a rien à -80%, mais vous êtes déjà happé pour consommer… Ou alors il y a un seul et unique produit (souvent déjà vendu) avec cette remise, et il s’agit là de vous appâter car une fois en magasin ou sur le site on ne fait plus forcément attention.

> Une règle simple applicable pendant et hors soldes : ne jamais acheter de manière compulsive ! Vérifier les prix, les soldes, comparer pour éviter l’arnaque facile.

“Ni repris, ni échangés”

Les articles achetés en promotions bénéficient des mêmes avantages et garanties que les autres articles d’une enseigne, SAUF si le commerçant complète son affichage habituel sur la possibilité d’une reprise ou échange en y excluant les produits soldés. Néanmoins pour un produit présentant un vice caché, les garanties sont les mêmes toute l’année.

Légère différence pour internet : vous avez 14 jours de rétractation pour tout produit acheté en ligne, même soldé (exception pour les prestations de service d’hébergement, de transport, de restauration, de loisirs fournis à une date déterminée, ou de produits confectionnés sur mesure).

> Pas de secret pour cette arnaque : connaître ses droits ! Si vous avez un doute, consultez des forums et autres aides en ligne, à commencer par UFC que choisir.

Les étiquettes non conformes

Pour qu’une étiquette de solde soit conforme elle doit comporter 3 choses :
> le prix non soldé
> le prix soldé
> le taux de remise

Si ces trois éléments ne sont pas réunis, l’étiquette n’est pas conforme.

> Mieux vaut éviter les bacs “tout à 15€” avec des articles non étiquetés car impossible de savoir si vous faites une bonne affaire, ou si vous achetez le produit à son prix initial, voir au-dessus ! Pas d’étiquette = pas d’achat.

SAVOIR, POUR MIEUX CONSOMMER

Au fil des années, les soldes et remises incessantes n’ont fait qu’augmenter le prix des produits petit à petit. Les marges de grandes chaînes et franchises dépassent généralement le x5 aujourd’hui : un t-shirt acheté hors taxe 2€, sera revendu 12€ TTC. Ce même produit chez Memphis sera revendu 6€ maximum pour vous donner une idée de la différence (la marge servira à payer les charges telles que le loyer, l’énergie, l’internet, les frais de comptabilité…etc… Mais aussi pour la rémunération du dirigeant, laquelle est soumise à 46% de cotisations).

“Les soldes ne sont alors plus l’occasion de faire une bonne affaire mais de payer un prix plus juste […] Et je ne parle pas de “soutenir les petites marques” comme je l’entends parfois. Car il ne s’agit pas de les soutenir, mais simplement de ramener leurs vêtements à leur juste valeur, celle de la qualité” : article très complet sur le sujet à lire chez Bonne Gueule.

Facebook
WhatsApp
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier